Optimisation du Mouvement Humain

Le mouvement est essentiel dans l'adaptation de l'Homme à son environnement physique, matériel et social. Il permet d'assurer des fonctions vitales (e.g., manger, boire ou communiquer). Le programme de recherche du laboratoire « Motricité, Interactions, Performance » (E.A. 4334) ambitionne de mieux comprendre comment est produit et s'organise le mouvement humain, à l'échelle du système musculo-tendineux, d'un individu et d'un groupe d'individus. Grâce à une approche interdisciplinaire (sciences de la vie, sciences humaines), ce programme vise à répondre à des enjeux scientifiques et sociétaux majeurs dans les domaines de la Performance sportive, et de la Santé.

Thème 1 : Production et estimation de la force

Responsable : Antoine NORDEZ
Les travaux développés dans ce thème de recherche visent à : i) quantifier les efforts subis et produits par le système musculo-tendineux lors de différentes tâches motrices et ii) comprendre comment ils s'adaptent à l'entraînement, au vieillissement ou à certaines pathologies. L'originalité de ce thème repose sur le développement de méthodes non-invasives permettant de caractériser in vivo les propriétés contractiles et/ou viscoélastiques des structures impliquées dans la production et la transmission de la force musculaire.

Thème 2 : Coordinations motrices

Responsable : François HUG
Les travaux développés dans ce thème de recherche visent à : i) comprendre comment le système nerveux coordonne les muscles et les segments pour produire le mouvement humain, et ii) déterminer la relation entre les stratégies de coordinations motrices et le développement ou la persistance de troubles musculo-squelettiques et/ou cognitifs. L'originalité de ce thème repose principalement sur son approche interdisciplinaire, i.e. neurophysiologie, biomécanique et psychologie.

Thème 3 : Adaptations psychomotrices

Responsable : Julie DORON
Les travaux développés dans ce thème visent à caractériser i) les adaptations cognitivo-motrices face à l’avancée en âge et/ou aux pathologies neuro-évolutives, ii) les adaptations cognitives, émotionnelles, comportementales face aux exigences liées à la recherche de performance sportive, et iii) à comprendre dans quelle mesure ces adaptations peuvent être révélatrices, voire prédictives de l’état de santé, du bien-être, et/ou de la performance sportive.