• Le 10 décembre 2018
    UFR STAPS AMPHI 250 (entré libre et gratuite) - 14h00

Sylvain DOREL soutiendra son HDR le lundi 10 décembre 2018 à 14h00.

Caractérisation de la coordination musculaire et du comportement du système muscle-tendon in vivo.

Contribution d’une approche neuromécanique à l’étude du mouvement et l’optimisation de la performance explosive.


Résumé : La performance motrice lors d’une tâche donnée dépend à la fois de la coordination musculaire, c’est-à-dire la distribution de l’activation au niveau de chaque muscle impliqué dans cette tâche, et des propriétés mécaniques et l’architecture des structures contractiles et élastiques qui composent ces muscles. Pour autant, une étape importante nous permettant aujourd’hui de mieux comprendre la fonction motrice des différents muscles sollicités est d’identifier le comportement dynamique des faisceaux musculaires in vivo. En effet les modifications de longueur (et donc de vitesse) des fibres musculaires ne sont pas toujours en adéquation avec le comportement global du système muscle-tendon et elles influencent pourtant directement la capacité de production de force de la composante contractile (en référence aux propriétés force-longueur et force-vitesse). Or, selon la tâche considérée (e,g, marcher, courir, sauter, pédaler, maintenir une posture…) ce comportement peut largement varier en fonction de la contrainte mécanique externe spécifique imposée par cette tâche mais aussi en fonction de la dynamique d’activation du muscle (i.e. niveau et phase d’activation). De plus, lors d’un mouvement, l’interaction fonctionnelle permanente des structures contractiles avec les tissus tendineux positionnés en série (qui possèdent leurs propres propriétés mécaniques) joue un rôle déterminant. SDCe travail de recherche vise à identifier la nature de ces interactions muscle-tendon en fonction de la tâche, et comment elles sont influencées par les propriétés mécaniques de chacune des composantes (muscle vs. tendon). Une question centrale est aussi d’étudier dans quelle mesure la commande nerveuse participe à expliquer ce comportement muscle-tendon, comment elle s’adapte à des modifications des propriétés musculaires et/ou elle pourrait participer à optimiser ce comportement et donc la fonction musculaire lors d’un mouvement. Un enjeu particulier est de caractériser la spécificité du lien structure-commande-fonction des différents muscles lors de tâches plurisegmentaires, selon leur position dans la chaîne articulaire (proximale vs. distale) et leur anatomie (mono vs. bi-articulaire). Dans cette optique, ce programme de recherche propose, d’utiliser une approche neuromécanique constituant, selon nous, un levier intéressant et même nécessaire pour mieux comprendre le contrôle du mouvement mais aussi explorer les pistes d’optimisation de la performance motrice lors de différentes tâches (pédalage, saut, course à pied), notamment en testant les effets de protocoles d’entraînement innovants et spécifiques.

Composition du jury :
Rapporteurs :

Serge COLSON (Professeur, Université Côte d’Azur)
Nicola MAFFIULETTI (Chercheur senior, Schulthess clinic, Zurich)
Caroline NICOL (Maitre de conférences-HDR, Université Aix-Marseille)

Examinateurs

Arnaud GUÉVEL (Professeur, Université de Nantes)
Christophe HAUTIER (Maître de conférences-HDR, Université de Lyon)
François HUG (Professeur, Université de Nantes)
Olivier SEYNNES (Professeur, Norwegian School of Sport Sciences, Oslo)