• Le 08 novembre 2019

A l’occasion de la journée de rentrée de l’école doctorale ELICC qui avait lieu ce vendredi dernier (le 8 novembre au CIC Ouest à Nantes), une table ronde était organisée autour du thème “Partir à l’étranger pendant sa thèse”.
 
Dans ce cadre, Marion Crouzier participait pour discuter de son année passée au laboratoire “Douleur et contrôle moteur” à l’université de Queensland, en Australie. L’enjeu de ce rendez-vous était de communiquer sur les avantages qu’apporte un échange dans laboratoire à l’étranger en tant que doctorant.
ed

Le message principal ? Partir permet de découvrir une autre équipe, un autre environnement de travail; expérience riche tant sur le plan professionnel que personnel.

En espérant que cette belle initiative de la direction de l’école doctorale aura inspiré les primo-doctorants…