https://mip.univ-nantes.fr/medias/photo/piste_1665821224785-jpg
  • Le 15 octobre 2022
    false false

Les membres du laboratoire "Motricité, Interactions, Performance" (MIP, UR 4334, Nantes Université) sont présents sur les Championnats du Monde de Cyclisme sur Piste qui se déroulent sur le Vélodrome National de Saint Quentin en Yveline du 12 au 16 octobre. Ce déplacement s’effectue dans le contexte de la collaboration étroite entre le laboratoire et la Fédération Française de Cyclisme (FFC), notamment dans le cadre du Projet Prioritaire de Recherche « Sport de très haute performance » THPCA2024. THPCA2024

Sylvain DOREL, chercheur au MIP et responsable scientifique de l’axe de recherche visant à optimiser la production de puissance, et Iris Sachet tout juste promue docteure de Nantes Université (Thèse CIFRE, MIP-FFC) sont présents sur l’événement. Une mission principale est de récolter des données de puissance et des données vidéo lors de cette compétition internationale majeure qui a lieu moins de deux avant l’échéance ultime des JO de Paris 2024 sur le même site.

Iris Sachet Aujourd’hui recrutée par la FFC en tant qu’experte scientifique, Iris Sachet (à droite sur la photo) joue un rôle central dans ce dispositif de collaboration historique entre la FFC et le laboratoire. Dans le contexte du projet THPCA2024, cela va permettre d’optimiser le transfert sur le terrain des connaissances issus des travaux expérimentaux réalisés dans le cadre du projet de recherche au service de la performance de haut-niveau (e.g., optimisation des qualités neuromusculaires des athlètes, et des braquets à utiliser en compétition).


Au-delà de ces actions, cet évènement est un moment privilégié pour l’équipe de recherche et la fédération (au travers son staff et la cellule Recherche et Performance managée par Emmanuel Brunet) d’objectiver les premiers impacts positifs du travail engagé et des éléments concrets transférés qui ont pu participer à l’amélioration des performances des athlètes français.
Bronze
Cette belle médaille de bronze obtenue par l’équipe de France de poursuite par équipe féminine, particulièrement engagée dans le projet THPCA2024 depuis son initiation il y a 20 mois, représente le premier résultat majeur sur la scène internationale de cette équipe, qui ne cesse de progresser depuis 2 ans. Cela constitue sans nul doute une source de motivation supplémentaire pour l’ensemble des collaborateurs, notamment concernant la capacité du projet à apporter des solutions transférables sur le terrain de la performance de haut-niveau. Cela reste pour autant aussi le moment d’évaluer le chemin qu’il reste à parcourir et les pistes à prioriser pour les deux dernières années du projet, avec les JO de Paris en ligne de mire.