• Le 27 octobre 2017

Nouvelle publication : Evaluation des capacités d’inhibition lors d’une tâche  d’initiation de pas, avec ou sans vibrations appliquées sur les tendons d’Achille.

Examination of reactive motor responses to Achilles tendon vibrations during an inhibitory stepping reaction time task

Magnard, J., Cornu, C., Berrut, G., & Deschamps T.

Human Movement Science

Résumé : La fonction exécutive d’inhibition (processus cognitif permettant la suppression des informations et/ou des réponses inadaptées lors de la réalisation d’une action dirigée vers un but) est connue pour influencer le contrôle postural, l’initiation de pas ou encore le contrôle de la locomotion.  En tant que composante de l’inhibition, le processus d’inhibition dite perceptive (Magnard et al., 2017, sous presse), serait en charge de l’intégration des informations proprioceptives nécessaires à un contrôle postural efficient. Aussi nous avons investigué les contraintes inhibitrices lors d’une tâche d’initiation réactive de pas chez des jeunes adultes. Nous perturbions les informations proprioceptives via l’application de vibrations au niveau des tendons d’Achille. Nous avons développé une tâche de temps de réaction inhibitrice d’initiation de pas (Fig. 1), au cours de laquelle les participants devaient initier les plus rapidement possible un pas en réponse à un stimulus visuel dont la configuration manipulait soit l’inhibition perceptive (Fig. 2) ou motrice (Fig. 3). Deux configurations expérimentales étaient testées : avec ou sans vibrations. Les performances de 28 participants (moyenne : 21 ans) ont montré que les vibrations induisaient une augmentation du coût attentionnel lié à la tâche (temps de réaction et d’exécution motrice plus longs). Pour autant, cette augmentation des exigences attentionnelles n’avait aucun impact sur les performances inhibitrices. L’ensemble des résultats suggèrent que la difficulté attentionnelle associée à la perturbation vibratoire du contrôle postural ne perturbe pas l’automaticité des processus inhibiteurs, du moins chez de jeunes participants.

Abstract: Inhibition is known to influence balance, step initiation and gait control. A specific subcomponent of inhibition, the perceptual inhibition process, has been suggested to be specifically involved in the integration of proprioceptive information that is necessary for efficient postural responses. This study aimed to investigate the inhibition requirements of planning and executing a choice step initiation task in young adults following experimental perturbation of proprioceptive information using Achilles tendon vibrations. We developed an inhibitory stepping reaction time task in which participants had to step in response to visual arrows that manipulated specific perceptual or motor inhibition according to two proprioceptive configurations: without or with application of vibrations. Performance of twenty-eight participants (mean age 21 years) showed that Achilles tendon vibrations induced an increase in attentional demands (higher reaction time and longer motor responses). Further, this increase in attentional demands did not affect specifically the different inhibitory processes tested in this reactive stepping task. It suggests that attentional demands associated with the vibratory perturbation to postural control do not lead to a shift from automatic to more attentional inhibition processes, at least in young adults.

HMS1

Fig. 1 : Illustration des zones de réponse dans A/ l’axe médio-latéral (ML) et dans B/ l’axe antéropostérieur (AP) ainsi que de C/ l’ensemble du dispositif expérimental mis en place

HMS2

Fig. 2 : Illustration des tâches d'inhibition perceptive et des réponses attendues dans A/ l’axe médiolatéral (ML) ou dans B/ l’axe antéropostérieur (AP).

HMS3

Fig. 3 : Illustration des tâches d'inhibition motrice et des réponses attendues dans A/ l’axe médiolatéral (ML) ou dans B/ l’axe antéropostérieur (AP).