• Le 12 juin 2017


Le Laboratoire "Motricité, Interactions, Performance" (E.A. 4334) accueille deux nouveaux étudiants en thèse (dispositif CIFRE) à la prochaine rentrée universitaire 2017-18.

Iris SACHET, titulaire d'un Master 2 EPI, entame un travail de doctorat avec la Fédération Française de Cyclisme (FFC, plateforme performance) intitulé : « Rôles des propriétés mécaniques et des coordinations musculaires dans l'optimisation de la puissance maximale en pédalage: intérêt d'une approche neuromécanique ».

Ce travail sera codirigé par Sylvain DOREL et François HUG et mené en partie en collaboration avec le laboratoire "Sport, Expertise et Performance" (E.A. 7370) de l'INSEP.

Parallèlement aux objectifs scientifiques fondamentaux liés à une meilleure compréhension des coordinations musculaires, ce projet vise à fournir un accompagnement scientifique aux entraîneurs et préparateurs physiques des équipes de France de cyclisme jusqu'aux Jeux Olympiques de 2020à Tokyo (Sprint Piste et BMX).

Maxime ROBIN, titulaire d'un Master 2 EPI, débute un projet de thèse en collaboration avec la formation professionnelle cycliste « Team Pro Direct Energie » intitulé : « D'une meilleure compréhension du  comportement musculo-tendineux vers l'optimisation de la performance en sprint en cyclisme ».

Ce travail sera codirigé par Sylvain DOREL et Antoine NORDEZ et portera sur l'optimisation de la performance en sprint à haut niveau, en s'intéressant plus particulièrement aux comportements musculo-tendineux des principaux muscles impliqués lors du mouvement de pédalage. Il s'inscrit dans une volonté du team de collaborer avec le laboratoire MIP afin de mieux caractériser l'activité de sprint et d'en déduire des innovations dans les procédures d'entraînement de ses coureurs en vue des échéances internationales (Tour de France, etc.).